Parution-Compenser la destruction de zones humides. Retours d'expérience sur les methodes et réflexions inspirées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (France).


6 avril 2016
Types d'actualités
Parutions
Résumé

V. De Billy, J. Tournebize, G. Barnaud, M. Benoit, F. Birgand

Les zones humides constituent des écosystèmes riches et complexes en raison de leur caractère d’interface permanente entre la terre et l’eau. Si, de plus, elles constituent un enjeu d’aménagement majeur avec des conséquences économiques importantes au plan local, elles deviennent une sorte de « barycentre » des attentes et des pressions de tous les acteurs. Dans ce contexte, la question de la compensation de leur altération ou de leur destruction va bien au-delà d’une question de réglementation administrative ou d’analyse coûts-bénéfices. Elle implique les sciences biologiques, les aspects juridiques et enfin les sciences humaines lato sensu. Dans le cas pris comme support de l’étude et présenté dans cet article, le contexte local joue un rôle important sur trois plans : d’abord, au plan de la sociologie des occupants du lieu, et de ses conséquences sur les formes de dialogue ou de non-dialogue ; ensuite au plan du cadre économique local, avec les problèmes chroniques de sous-emploi ou de déclassement de l’agriculture ; enfin, au plan des effets de l’intervention de nombreux acteurs sur les réseaux sociaux. Les auteurs de l’étude explorent comment les procédures de compensation intègrent ou composent avec les multiples composantes du débat.