Glossaire


A | B | C | D | E | F | G | H | I | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | Z
  • Afouillement

    Fosse profonde creusée dans le lit par l’action de l’eau

  • Agence de l'eau

    Établissement public de l’État placé sous la tutelle du ministère chargé de l’environnement. Les agences de l’eau ont pour mission de contribuer à améliorer la gestion des ressources en eau et à protéger les milieux aquatiques à l’échelle de leur bassin. Leurs ressources proviennent de la perception de redevances sur les prélèvements et la pollution des eaux. Les agences de l’eau apportent des aides financières aux actions d’intérêt commun, par exemple de dépollution, de gestion quantitative de la ressource ou de restauration et de mise en valeur des milieux aquatiques.
    Agences de l'eau métropolitaines : agence de l'eau Artois-Picardie, agence de l'eau Adour-Garonne, agence de l'eau Loire-Bretagne, agence de l'eau Seine-Normandie, agence de l'eau Rhin-Meuse, agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

  • Aire d'alimentation de captage

    Une aire d’alimentation de captage est définie sur des bases hydrologiques ou hydrogéologiques. L’aire d’alimentation d’un captage d’eau potable correspond aux surfaces sur lesquelles l’eau qui s’infiltre ou ruisselle participe à l’alimentation de la ressource en eau dans laquelle se fait le prélèvement, cette ressource étant actuellement utilisée pour l’alimentation en eau potable ou susceptible de l’être dans le futur.

  • Alimentation d’une nappe ou apport

    (au sens hydrogéologique) Volume d’eau alimentant une nappe souterraine sur une durée donnée.

  • Alimentation en Eau Potable

    Ensemble des équipements, des services et des actions qui permettent, en partant d'une eau brute, de produire une eau conforme aux normes de potabilité en vigueur, distribuée ensuite aux consommateurs. On considère 5 étapes distinctes dans cette alimentation : prélèvements, captages, traitement pour potabiliser l'eau, adduction (transport et stockage), et distribution au consommateur.

  • Alluvion

    Ensemble des matériaux (galet, gravillons, sables) transportés par les eaux courantes. Eles peuvent se déposer dans le lit du cours d'eau ou s'accumuler au point de rupture de pente.

  • Altération d’un milieu aquatique

    Modification de l’état d’un milieu aquatique ou d’un hydrosystème, allant dans le sens d’une dégradation. Les altérations se définissent par leur nature (physique, ionique, organique, toxique, bactériologique,...) et leur effet (eutrophisation, asphyxie, empoisonnement, modification des peuplements,...).

  • Aménagement

    Intervention sur les milieux naturels ou modifiés pour privilégier généralement un usage (épis pour la navigation, levées contre les crues,...).

  • Aquaculture

    Ensemble de toutes les activités de culture de plantes marines et d’élevage d’animaux marins. Les vocables de « aquiculture » et même de « mariculture » autrefois utilisés sont à considérer comme des synonymes désuets. On distingue l’aquaculture continentale, qui désigne l’ensemble des activités aquacoles conduites en eaux douces, et l’aquaculture marine, qui désigne l’ensemble des activités aquacoles conduites en eau de mer. Il en existe quatre types : la conchyliculture (élevage de coquillage), la pisciculture (élevage de poissons), l’élevage de crustacés et l’algoculture (culture d’algues).

  • Aquifère

    1 - Formation géologique contenant de façon temporaire ou permanente de l'eau mobilisable, constituée de roches perméables (formations poreuses et/ou fissurées) et capable de la restituer naturellement et/ou par exploitation (drainage, pompage,...).

    2 - Une ou plusieurs couches souterraines de roches ou d'autres couches géologiques d'une porosité et d'une perméabilité suffisantes pour permettre soit un courant significatif d'eau souterraines, soit le captage de quantités importantes d'eau souterraine.

  • Assainissement

    Ensemble des techniques de collecte, de transport et de traitement des eaux usées et pluviales d'une agglomération (assainissement collectif), d'un site industriel, ou d'une parcelle privée (assainissement non collectif) avant leur rejet dans le milieu naturel. L'élimination des boues issues des dispositifs de traitement fait partie de l'assainissement.

  • Assainissement non collectif

    L’assainissement non collectif désigne par défaut tout système d’assainissement effectuant la collecte, le prétraitement, l’épuration, l’infiltration ou le rejet des eaux domestiques des immeubles non raccordés au réseau public d’assainissement.

  • Aval

    Désigne la partie d’un cours d’eau qui, par rapport à un point donné, se situe après ce point, dans le sens de l’écoulement de l’eau.

Bas de page